artiste-peintre
créateur du style « Ay Fanahy »

En
Mg

Biographie : le Ay Fanahy

Le Ay Fanahy

Le Ay Fanahy se manifeste au tréfonds de mon âme en Énergie positive puissante et vibrante procurant un effet d’apaisement total et de bonheur.

Guidé par cette force, je visionne intuitivement le monde convergeant vers sa destination ultime, détaché de la matière pour se renaître de leur âme originelle. D’où personnages sans pieds, créatures flottés, lumière au cœur de chaque objet fusionnent dans l’univers de Lumière infinie.

Et puis mon œuvre est à son bon achèvement quand le signe d’une voix intérieure s’annonce, et quand la règle d’or du Ay Fanahy est à son summum qu’est : l’équilibre de la matière à l’âme, la rencontre du visible à l’invisible.

Signifiant Amour, Lumière, Force, le Ay fait partie des mots enfouis dans la langue malagasy très ancienne, héritée du sanscrit.

J’ai ressenti le Ay Fanahy depuis fort longtemps. Cela m’a fait visionner un monde idéal au cours de mon enfance. Il m’a fait vibrer à travers mes créations parcourant mes différentes étapes franchies dans ma peinture.

Jean A. RAVELONA

 

Le Ay Fanahy de Jean A. RAVELONA

C’est au cours d’une méditation profonde qu’ont été révélées au peintre la musique, la force du Ay Fanahy et ce que doivent être sa voie et son style.

Au cours de ces nuits qui ressemblent étrangement aux nuits du poète (Musset) ou à la nuit obscure d’un certain mystique St Jean de la Croix “Plus lumineuse et guide, plus surement que la Lumière du midi, plus aimable que l’aurore et qui avait uni l’aimé avec sa bien-aimée.”

Mais conceptualisé, Ay Fanahy se rend en un simple mot pour désigner un style aussi large que subtile pour s’inscrire dans les cases des ismes existants ou à exister.

Car Ay Fanahy, source de tout universel, du Aina (vie), signifiant la Foi, l’Esprit, l’Intuition, la Sagesse, exprime la quatrième dimension qu’on sent vibrer à travers les lignes et les couleurs du peintre Jean A. RAVELONA.

Ay Fanahy qu’ont découvert, dans leur tsindrimandry, les ancêtres des Malagasy qui prétendent venir de l’au-delà pour fonder la race terrienne.

Ay Fanahy est la synthèse des périodes traversées par le peintre : réalisme classique, tourment, découverte, espoir, lumière.

S. Sarvadananda, 1991

 

La peinture de Jean A. RAVELONA

Lignes de vie rêvées, intériorisées.

Visions cosmiques, atmosphère mystique.

Le calme, la puissance retenue, l’harmonie, voilà ce qui fait que la peinture de Jean A. RAVELONA respire et vibre.

Ce n’est pas étonnant chez cet artiste malgache (né en 1952), élu « Homme de l’année 97 » pour la Culture et la peinture de Madagascar, par la Revue de l’Océan indien, qui a crée le style Ay Fanahy : rencontre entre le réel et le spirituel.

C’est pourquoi on ressent devant ses tableaux, un bien-être indicible, un bonheur intérieur.

On peut ressentir la plénitude capturée par cet artiste dans toutes ses œuvres qui irradient un magnétisme presque palpable.

Extrait d’un texte de Mathilde Claret, Critique d’art,
Paris, 1999

Le « Ay Fanahy » vu par la presse →